marche n°777 - samedi 17 avril 2021 - COMMERCY forêt Domaniale & bois communal de Ménil la Horgne

En bleu prévu - En rouge parcouru


Comme il y 10 jours, on repart du même endroit :

 

Finalement, nous ne ferons que deux groupes. Je pars avec les enfants sur la D 170 en direction de Chonville, nous prenons le premier chemin (semblant de chemin) à droite qui monte vers la « Tranchée de Bézimont ». Nous la quittons rapidement pour descendre vers « le Pré Ravent » que nous remontons jusqu’à la source captée. C’est à cet endroit que je m’égare, je continue comme il y a 10 jours, et quand je m’aperçois de mon erreur, il est trop tard pour faire demi-tour. Je me retrouve sur le chemin du retour et je décide d’improviser un itinéraire à l’intérieur du « Bois de Ménil-le-Horgne ». Nous faisons une petite pause au bord de la route de Ménil (PK 5).

Nous repartons vers la ligne qui limite le « bois communal de Ménil » et la « forêt domaniale de Commercy » pour retrouver notre itinéraire retour, mais là, ni Martine ni moi ne voyons le chemin à gauche que nous devons prendre. Nous sommes les seuls à nous apercevoir que nous reprenons le même chemin qu’il y a une heure et demi, mais dans l’autre sens. Redescendus en fond de vallée, il nous faut gravir une troisième et dernière côte pour retrouver « la Tranchée de Bézimont » et redescendre vers nos voitures.

Rando écourtée, rando improvisée mais rando agréable malgré des chemins et lignes mal entretenus. jpV

 

Prochaine marche toujours à SAULX-EN-BARROIS (en attente de précision sur le lieu de départ), mercredi 21 avril.  

 

Inscription obligatoire et consultez la feuille d’inscription pour connaitre votre groupe.

 


clichés de Martine


Photographies présidentielles



Compte-rendu du groupe 2


On s’est déverrouillé, les jambes comme ceci ou cela d’ailleurs :

 

Nous partons en montant la route forestière du fond de Gemey, et tournons après 800m, pour gravir une pente de 17% sur 101m entre les parcelles 84 & 85.

Au PK 1,70, première foto de famille en traversant la tranchée de Bézimont. Nous continuons tout droit jusqu’au bois communal de Ménil la Horgne, que nous longeons.

Au PK 2,20, nous y pénétrons et gravissons une belle montée de 300m avec une portion à 32% sur 64m. Nous effectuons un pif/paf pour de nouveau longer la domaniale, par une ligne bien entretenue et parsemée de belles bornes de limite communale. Arrivés à la D958, nous empruntons la RF du Renard, que nous quittons pour une ligne entre les parcelles 53 & 54.

Nous traversons la RF de la Vierge, et après quelques zag-zig, nous arrivons à la tranchée du Crochet. Lors de la traversée de la RF du Cardinal, le président nous informe qu’ils ne seront pas au rdv de la fontaine Royale.

Sur la RF de la Fontaine Royale, nous faisons un détour pour aller nous mirer dans les eaux de l’étang, où Dominique nous narrera l’historique de la Fontaine créée par l’architecte Héré, pour le compte de Stanislas.

Nous nous dirigeons vers l’aire de jeux de la fontaine où nous prendrons notre temps pour essayer la tyrolienne et tester une table de pique-nique en plastique (imitation bois) où les bancs assez confortables siéront à nos séants.

En quittant ce lieu idyllique, nous remontons vers la RF de la Vierge, par un raidillon de 408m allant de 6%, 9% et enfin 10%. Au sommet nous tournons à droite et immédiatement à gauche entre les parcelles 52 & Pastis (51). Cette ligne est très mal entretenue, mais énormément exploitée par les sangliers.

Nous traversons à nouveau la RF du Renard et nous dirigeons vers « Hardonrupt ».

Au PK 8,10, nous gravissons notre 3ème difficulté de 203m à 15 puis 13% pour rejoindre la RF de Charlotte. Dans la descente le revêtement devient goudronné lorsque le pourcentage dépasse les 10%.

Au PK 9,0, nous empruntons un chemin parcouru lors de notre dernier passage le long du « Pré Pavent » (Attention ! c'est bien Pavent et non Ravent). Là, j’ai prévu un petit détour, pour éviter une pente à + de 20%, par un tracé en fond de talweg qui comporte une pente moyenne de 12% sur 500m. Nous retrouvons la tranchée de Bézimont, pour une centaine de mètres, pour tourner à 225° sur une ligne bien entretenue, que nous quitterons (malheureusement) pour une qui n’est plus emprunté par des véhicules depuis belle burette, sauf par les pieds des randon’aires du groupe présidentiel, quelques heures plutôt.

Nous rejoignons avec plaisir l’enrobé de la D170, où notre président, tel sœur Anne, guettait notre arrivée.

Belle marche, avec des températures fluctuantes au gré des éclaircies. Dommage que les lignes de la domaniale soient si mal pavées ! jpy.


Photographies (très nombreuses) de Dominique (en pleine forme)

Je me suis levé aux aurores après une soirée difficile pour ne pas manquer à mes obligations.

Et quelles obligations, pas moins de 32 photos, je préfèrerais presque m'atteler au compte rendu...

PS : j'ai fait le calcul, Jpy est l'élément principal de 43% de cette série. Il faut que je soigne ma Jpyphilie ...

Bon dimanche
Dominique


foto de jpy ...


... autres

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    dom (lundi, 19 avril 2021 11:18)

    Pour les férus (et ferrés) d'ortografe, désolé pour le remplacement du conditionnel par un futur malvenu. C'est bien sûr je préfèrerais qu'il faut lire ...