marche n°776 - mercredi 14 avril 2021 - SAULVAUX bois de la Voirine.

Tracé prévu Tracé réel


Encore une fois, ça repart de Saulx :

 

Moyenne d’âge rajeunie pour cette marche, les mamies ont emmené les petits enfants. Donc 3 groupes au départ, le mien part sur la mauvaise route (Méligny au lieu de Vaux). Je m’en aperçois rapidement, je ne fais pas demi-tour et j’étudie un nouveau parcours. Nous ne ferons qu’une centaine de mètres en plus. Nicole est contente car la route est moins pentue et nous avons une belle vue sur la Vallée de Mortignon.

Nous retrouvons notre itinéraire après 2 km dans le bois de « la Voirine ». Beaux chemins en sous-bois, au PK 3 nous retrouvons le groupe de JPy, puis celui de Dom. Après être sortis du bois nous rejoignons la lisière du « Bois de Vauguyot » et nous traversons le parc éolien de Ménil-la-Horgne. Nous prenons un bon bol d’air, nous avons une petite bise de face.

Nous rejoignons le chemin de défruitement de la RN 4 en descendant « la Montée d’Aton », encore un km avec pollution sonore et olfactive et nous retrouvons les deux groupes arrivés avant nous.

Belle petite balade. jpV

 

Prochaine marche toujours à SAULX-EN-BARROIS (lieu de départ, identique au mercredi 7 avril, en forêt de Commercy, sur la route de Chonville), samedi 17 avril.  

 

Inscription obligatoire et consultez la feuille d’inscription pour connaitre votre groupe.

 


Photographies présidentielles



Compte-rendu du groupe 3


Nous nous sommes déverrouillé les gambettes de la manière suivante :

 

Comme d’habitude je guide le troisième groupe, entièrement féminin, à part moi. Le groupe de Jpy part en premier, je vois démarrer celui du président sur la route à droite, je pars en même temps que lui mais tout droit, suivant en cela Jpy, mon guide suprême (de volaille). Début de marche tristounet, en bordure de la RN4. Il faudrait être sourd pour ne pas entendre le bruit continu des camions. Pauvres occupants de la belle maison que nous longeons. Le circuit part heureusement vers la droite et je choisis pour agrémenter une marche qui s’annonçait un tantinet « fade » de prendre la sente à droite qui monte vers les champs. Espérant en cela calmer les ardeurs récriminantes de Cruella et Domina. Que nenni ! Intelligence de la jeunesse face à l’indigence de la vieillesse, ou l’inverse peut être…

Quelques sympathiques aérogénérateurs nous dévoilent notre petitesse, puis la traversée de la route de Méligny, certaines s’y engagent, puis un gentil chemin dans la forêt dudit village où nous croisons le groupe présidentiel. Puis de gros hêtres en chablis dont un nous coupe la route. Qu’à cela ne tienne, nous contournons l’obstacle et choisissons un peu après de continuer tout droit au lieu de tourner à droite. Le chemin suivant est idyllique, aucune main de membres de Randon’aire n’y avait mis le pied.

Nous rejoignons la route de Vaux, pensons à nos amis locaux mais non présents. Et c’est aux abords de la RN4 que je me rends compte que notre bien aimé président est parti tout à l’heure par un mauvais chemin. Ouf, il ne s’est pas perdu car nous l’avions croisé, l’honneur est donc sauf. Il arrive d’ailleurs quelques minutes plus tard, fort contrit. Dominique

 


Bonsoir chers président et vice,

Je propose le nouvel hymne du club :

Nous sommes les randon'aires,

nous aimons la bonne chère

et les anniversaires ...

Pas mal non ?

Dominique

Ps : je peux faire le même en alexandrins pour ceux qui aimeraient que ce soit plus consistant...

reçu par courriel le 13 avril à 21h01 - jpy


Clichés photographiques légendés de et par Dominique



Compte-rendu du groupe 2


On s’est déverrouillé, les jambes comme ceci ou cela d’ailleurs :

 

Nous partons sous un régime d’éclaircies, avec une légère bise de face, mais surtout le long de la N4 un peu bruyante. Nous passons devant l’ancienne ferme de Frésonval, apparemment habitée par des « parisiens ».

Au poste de détente du gaz, nous prenons le chemin des Prillottes, qui faut gravir pendant « 596m à 8% ».

Sur le plateau est implantée la ferme éolienne de Ménil/Saulvaux, composée de 7 machines (ht. 123,50m avec pale à la verticale).

Avant d’arriver au bois de Vauguyot (commune de Méligny-le-Grand) nous longeons sur 300m le ban de Ménil, puis longeons le dit bois sur le chemin de Boviolles.

Au PK 4,20 nous franchissons la CV4 et pénétrons dans le bois de Voirine, lui aussi situé sur le territoire de Méligny. C’est au PK 4,42 (très exactement) que nous effectuons une pause douceurs avec les membres du groupe présidentiel.

Nous continuons dans ce massif forestier, assez mal géré, des hêtres « énormes » sont décapités ou gisent au sol, mais aussi un hêtre qui barre la ligne entre les parcelles 13 & 11.

Ensuite nous zigzaguons entre des parcelles, toujours dans le même état d’abandon dommage pour la commune, mais c'est bien pour "l'éco au logis" (des insectes) .

Heureusement les lignes sont très agréables à arpenter, surtout en présence du soleil.

Au PK 5,60, nous ferons une pose photo de famille entre les parcelles 4 & 5 (Cf. photos).

Au PK 6,30, nous arrivons sur un chemin empierré sur le territoire de Saulvaux, qui relie Saint-Aubin à Ménil-la-Horgne.

Nous sortons du bois et au PK 6,80 nous tournons sur la D170, mais pas du côté du bassin de Marne/Seine (et chez les amis Depp), mais vers celui de Rhin/Meuse.

Nous descendons donc vers la capitale de la commune de Saulvaux, en regardant des membres du service d’entretien du réseau routier départemental, qui lavent les panneaux de signalisation au nettoyeur à haute pression. D’ailleurs le brouillard produit vient « rafraîchir » nos joues (rires).

Au PK 7,69, nous retrouvons nos véhicules garés devant les hangars de stabulation de la ferme Saint-Christophe.

Nous attendrons les randon’aires des deux autres groupes qui arrivent échelonnés tous les cinq minutes (environ).

Bonne marche vivifiante, encore une fois, mais la présence de très nombreuses éclaircies, nous ont fait penser que le printemps était là, la, la ! jpy.

 

PS : merci à Denis Coste, un lecteur assidu de notre site, qui nous a fourni les coordonnées d’un site qui permet de mesurer les dénivelés, avec nettement plus de précision, qui donne des renseignements plus futiles sur notre parcours, et que vous pouvez découvrir dans le titre du CR de notre groupe.

 


Photographies de Martine


foto de jpy ...


... autres

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Denis (Pied Champêtre) (jeudi, 15 avril 2021)

    Enchanté de voir que les Jean Pierre affichent des éléments plus précis : dénivelé, profil et même minutage à la seconde près pour Jpy. Un vrai chef de gare!!!
    Bonnes randos confinées
    Amicalement