marche n°775 - samedi 10 avril 2021 - SAULX en BARROIS Bois de la Ville et chemin des Romains


Encore une fois, ça repart de Saulx :

 

Douze inscrits, dix au départ, les Hauts-Vaudois ont déclaré forfait. Nous partons sous une très légère pluie (Serge s’est dispensé de bonnet) qui va nous accompagner sur les 6 premiers km. Nous nous dirigeons vers le « Bois de la Ville ». Après deux gauches et un droit nous descendons (pente très forte non prévue sur le profil d’OpenRunner) vers la « Vallée de Nordval ».

Me croyant déjà dans la vallée suivante je suis le chemin jusqu’à l’orée du bois et j’emprunte à droite un beau chemin inconnu du cartographe. Arrivé en haut de cette côte, j’ai un sérieux doute sur ma position, nous faisons le point. Après ce petit détour, nous nous retrouvons sur le bon tracé et nous ne tardons pas à retrouver le groupe 2.

Petite pause et nous repartons vers le « Fond de Sussonval ». Le chemin n’est plus entretenu depuis fort longtemps.

Nous sommes dans le fond, il nous faut donc remonter, encore un raidillon omis par OpenRunner. Nous nous retrouvons sur le « Chemin des Romains », beau chemin que nous suivons jusqu’à « la Vau Simon ». Il ne va pas plus loin, alors qu’à l’origine, il allait en ligne droite jusqu’à SAINT-AUBIN. Donc virage gauche à 90°pour rejoindre le village entre « le Pralot » et « Nautremont ».

Notre parcours, finalement plus long, nous fait arriver après le groupe de JPy.

Balade sympa, mais marche plutôt demi-douce avec une arrivée presque sèche. jpV

 

Prochaine marche douce toujours à SAULX-EN-BARROIS (départ près de la ferme sur la route de MELIGNY), mercredi 14 avril.  

 

Inscription obligatoire et consultez la feuille d’inscription pour connaitre votre groupe.

 


Photographies de Martine (légendes de jpy)


clichés présidentiels



Compte-rendu du groupe 2


On s’est déverrouillé, les jambes comme ceci :

 

Nous partons sous une petite bruine et un flux de SW. Premier arrêt des deux groupes, pour assister à une rencontre inédite (même pour eux) de Serge - Lama ! (Cf. foto)

Après ce plaisant intermède, nous montons la rue de la Chalaide jusqu’à la route de Commercy, où les deux groupes se séparent, pour vivre chacun son aventure à lui !

Les chemins de Géronsal et de Heuillerat (dit chemin des Romains) nous mènent vers le lieu-dit « le Vieux Chanot », qui est un massif forestier composé de la forêt domaniale de Commercy (sur le territoire de Saint-Aubin) et des bois communaux de Saulvaux.

Au PK 2,99 nous faisons un virage à 135° en direction du « Fond de Sussonval » (dixit IGN), que nous remontons. Le chemin qui le longe n’a pas été emprunté depuis « belle burette » (comme dit notre bon curé) et parfois nous sommes obligés de suivre une sente créée par la faune sauvage.

Arrivés en lisière nous effectuons un 180° pour redescendre le « Fond de Saussonval » (dixit le cadastre) où le chemin est encore moins visible.

Au PK 3,95 nous quittons ce vallon pour rencontrer, au PK 4,0 le groupe présidentiel. Nous narrons nos rencontres animalières et l’état des chemins, tout en partageant quelques douceurs chocolatées.

Nous repartons (la fleur au fusil) vers les prochaines difficultés non précisées par le profil proposé par OpenRunner.

Il y a en premier : la descente vers le chemin de Norval, avec un fossé très profond ; en second : la deuxième surprise est la montée dans le Bois de la Ville : 20 mètres de dénivelé pour 100 mètres, soit un joli 20%.

Au PK 5,0 nous marchons sur une allée forestière aménagée après la tempête de 99, que nous quittons pour nous diriger vers le bois du Juré. C’est par le chemin éponyme que nous entamons réellement le retour vers Saulx. Une fois sorti de bois nous marchons avec le vent dans le pif et le retour de la bruine sur quelques centaines de mètres.

Nous profitons dans le village pour rendre une nouvelle visite au lama glama glama - Lama blanc*, sans Serge, mais avec ses compagnes Capra hircus - Chèvres et une Struthio camalus - Autruche d’Afrique.

En attendant nos compagnons, nous visitons le lavoir situé près de l’église Saint-Christophe.

Marche sympathique malgré la bruine, non prévue hier soir, mais qui s’est invitée à la météo du jour.

Si l’on ne peut plus faire confiance à la météo des agriculteurs, où va-t-on (poils au menton). jpy.

 

* ne pas confondre : le Lama glama glama domestiqué est un descendant du Lama gama guanicoe qui lui est sauvage.

Idem pour l’Alpagas (Vicvugna pacos) qui est un descendant de la Vigogne (Vicgna vicugna)

 


foto de jpy ...


... autres

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    ROBERT Serge (dimanche, 11 avril 2021 12:57)

    Je ne suis pas "MALADE"