marche n°774 - mercredi 7 avril 2021 - Forêts domaniale de COMMERCY et communale de MÉNIL la HORGNE


La première marche des confinés (pas trop) :

Nous sommes reconfinés, mais heureusement nous pouvons nous retrouver dans un rayon de 10 km autour de notre domicile. Seul le village de SAULX-EN-BARROIS est dans la partie commune au plus grand nombre. Le départ est donc donné à la porte de la Forêt Domaniale de Commercy. Deux non prévus arrivent, nous sommes 14 et nous formons un troisième groupe. Le troisième guidé par Dom part en premier, JPy en deuxième. Indiscipliné, il ne prend pas le parcours en sens inverse comme prévu. C’est donc moi qui commence par la fin. Montée agréable vers la « Tranchée de Bézimont », nous la quittons après 700 m pour nous retrouver dans un chemin défoncé par les engins forestiers. Heureusement nous marchons au sec. Arrivés en fond de vallée, le chemin prévu est envahi par les épines, elles ne nous arrêtent pas et courageusement nous franchissons cet obstacle. Nous remontons vers « Bézimont », le chemin est toujours dans le même état. Avant de descendre vers « le Pré Ravenent », nous apercevons le groupe de Dom qui arrive essoufflé (pas lui). Nous en profitons pour faire la pause gâteaux-chocolats. Rapidement le groupe de JPy arrive.

Nous repartons et là, on comprend leur essoufflement quand on arrive dans la pente, elle est à plus de 25%. Nous arrivons près d’un étang privé et nous remontons le talweg en pente douce sur près de 2 km. Cap à l’est pour une dernière montée sérieuse le long du « Bois de Ménil-la-Horgne ». Trompé par une ligne non indiquée sur ma carte je prends la mauvaise, ce n’est pas grave, car arrivé sur la route forestière, je tourne à gauche au lieu de tourner à droite et nous retrouvons le bon tracé. Nous traversons le Bois de Ménil et nous arrivons à la lisière près de la route Commercy-Ligny. Nous repartons sur « la Tranchée de Bézimont » pour la troisième fois puis nous prenons la route forestière du Fond de Cremey qui nous ramène à nos voitures).

Belle balade rafraîchissante avec des chemins parfois défoncés mais le plus souvent agréables. jpV

 

Prochaine marche douce toujours à SAULX-EN-BARROIS (départ devant le lavoir), samedi 10 avril.

 

Inscription obligatoire et consultez la feuille d’inscription pour connaitre votre groupe.

 


Photographies présidentielles



Compte-rendu du groupe 3


Nous nous sommes déverrouillé les gambettes de la manière suivante :

 

Nous voici sur le parking de départ pour la première marche du confinement, judicieusement choisie par notre fort aimé président pour permettre aux GM de rester dans le cercle fatidique des 10 km autour des domiciles.

J’anime le troisième groupe qui part le premier à 13 h 53 ce qui est finalement fort logique car comme dirait Monique : « Les derniers seront les premiers au royaume des cieux ». Nous n’y sommes pas encore, pourrait-on me rétorquer mais par les temps qui courent tout est bouleversé, la preuve l’hiver succède au printemps en trois jours...

Nous croisons les Vidusiens que nous saluons de fort loin, COVID oblige.

Nous marchons tout en devisant, tournant et retournant, descendant et montant, tantôt avec le vent, tantôt sans, bref une marche sans histoire, néanmoins forestière avec du soleil, finalement très agréable : une bonne descente (non liquide), un cheminement en fond de vallée jusqu’à un étang privé et une bonne montée, puis la rencontre inopinée du groupe présidentiel, à 6 km et des poussières. « Et bien Jean-Pierre, tu as pris la marche dans le mauvais sens ? Je sens que c’est pour avoir le plaisir de me croiser ! » « Que nenni mon bon Dom, c’est Jpy qui a pêché, le vilain, en allant tout droit au lieu de tourner !

Je ravale mes larmes avec un petit œuf en chocolat noir et nous repartons.

Arrivés à l’insertion du nez du Général de Gaulle (Cf. le plan du circuit), nous nous interrogeons : ledit nez est fort encombré et nous nous demandons si nous ne devrions pas le couper. Finalement nous nous y engageons au mépris de nos chevilles car le sol est fort cabossé suite au passage d’engins de débardage. Au bout nous remontons dans la narine, MF y choit sans se faire mal. « MF, ne peux-tu retomber que nous puissions immortaliser la scène ? » Refus incompréhensible. Nous retrouvons le chemin blanc et retournons à nos véhicules sans coup férir.

Et nous repartons heureux de ce bel après-midi, MF et moi, tout droit vers Commercy, nouvelle contrée Alsacienne (Cf. la dernière photo). Dominique

 


Clichés téléphoniques de Marie-France


Photographies de Martine


Clichés de Dominique



Compte-rendu du groupe 2

Tracé prévu Tracé réel


On s’est déverrouillé, les jambes comme ceci :

 

Nous prenons le départ en deuxième position dans la route forestière du fond de Gemey. Au PK 0,5 le président, qui nous suit, m’interpelle pour m’informer que j’ai oublié de tourner au PK 0,4 ... nous continuons tout droit, pour une fois nous prendrons le tracé à l’endroit et lui à l’envers.

Au PK 1,60, nous tournons dans la tranchée de Bézimont que nous quittons avant de sortir de la domaniale de Commercy. Ensuite nous longeons la limite de commune entre Commercy et Ménil la Horgne. Au PK 2,5 nous pénétrons dans la forêt communale de Ménil en zigzagant entre les parcelles.

Au PK 3,1 je tourne trop tôt dans un chemin de débardage, et voyant mon erreur, nous montons dans un cloisonnement encombré de vieilles branches et nous retrouvons la bonne ligne, après avoir traversé un chemin empierré.

Au PK 3,55, nous longeons à nouveau la domaniale en limite de communes.

Au PK 3,90 c’est une descente de 200m, avec des portions à + de 15%, et nous arrivons dans le vallon de Pavent que nous suivons pendant 1,70km.

Au niveau de la baraque de chasse nous quittons ce chemin bucolique, en bordure d’un ru, pour gravir 25m en 140m soit 18% de moyenne ! « Bravo Monique, tu l'as bien monté ! »

Arrivé au PK 6,0 nous retrouvons les randon’aires pour partager, vite fait et bien fait, quelques anecdotes et des chocolateries pascales.

Au PK 6,5 nous sommes à la hauteur de « Bézimont ».

Au PK 6,85 nous devons emprunter la ligne entre les parcelles 77 & 78, mais c’est avec une certaine appréhension que nous engageons dans celle-ci, car les ornières, heureusement sèches, arrivent au niveau des genoux. Nous parcourrons ce chemin menant au Golgotha (mais sans la croix) pendant 2,15km. Notre « calvaire » se termine enfin à la tranchée de Bézimont, mais en enregistrant la chute, sans gravité, de notre nouveau septuagénaire.

Vers le PK 10 nous réveillons de leur sieste, une petite vingtaine de « ragot » (bêtes noires de - 2ans) et quelques bêtes rousses (- de 12 mois), qui ne sont que des « Sus scrofa », autrement dit des sangliers d’Europe.

Au PK 10,7 nous retrouvons la route forestière qui nous mène à nos véhicules (non verbalisé).

Marche vivifiante mais ensoleillée dans la domaniale de Commercy, que nous avions en partie empruntée le 10 février, avec un sol enneigé et une forte bise. jpy.

 


C'était le 10 février 2021 au même endroit !!!


C'était ce jour, sans neige mais presque aussi froid !


... autres du même jour d'hui !


BONUS

des photographies de Marie-France de la marche à Issey

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    MF (jeudi, 08 avril 2021 08:41)

    N'en déplaise à ton mari, Martine j'ai beaucoup apprécié tes clichés : ils sont plein de poésie !
    En ce qui concerne la photo où je viens de poser mon séant, je précise que si je m'esbaudis ainsi c'est en réaction à la remarque d'Anita qui pensait que je parlais d'elle en disant : "oh, un petit moussu" !
    Bravo Dominique pour avoir saisi notre couple de cigogne dans son intimité.
    Merci JPy pour la mise en parallèle des sorties et comme d'habitude pour la mise à jour du site.
    Ce fut une bien belle marche !