marche n° 770 - mercredi 24 mars 2021 - APREMONT la FORÊT - vers Varnéville et Gobessart


Une vraie marche de printemps :

Cette fois, le printemps est vraiment là. Après une demi-heure d’attente devant l’église (lieu du RDV), je prends des nouvelles de JPy par téléphone, ils sont tous à m’attendre derrière l’église. Nous partons donc à 14 h 05. Nous traversons le village par la rue Belle Skinner (Bienfaitrice américaine qui a entre autres reconstruit le château d’Hattonchâtel). À la sortie du village nous montons par un agréable chemin vers « la Corvée Rouge ». Arrivés au « Paquis », nous faisons un 30° droite et nous longeons « la Corvée Heuillon » avant d’amorcer la descente vers Varnéville, très beau panorama sur la Plaine de la Woëvre. Arrivés à Varnéville (PK 5), nous espérions voir sortir du bois le groupe de JPy et nous les aurions attendus pour faire la pause douceur près de la fontaine. Comme Anne, ne voyant rien venir, nous décidons de poursuivre notre chemin. Nous arrivons à l’orée du bois, toujours personne en vue, nous faisons la pause chocolat (PK 5,7).

Nous pénétrons dans le bois et nous n’y trouvons pas le chemin qui doit nous mener vers la lisière de la Forêt Domaniale de Gobessart. Nous montons à travers le taillis, la pente y est très forte. Soudain nous entendons des voix, nous retrouvons enfin le groupe 2, ils n’étaient pas perdus. Mais JPy, n’a pas pu s’empêcher de faire partager son amour pour les vestiges et monuments de la grande guerre.

Nous arrivons enfin au bout de nos peines. Puis ce sera une succession de lignes droites sur plus de 3 km à travers la forêt. Nous sortons du « Bois Brûlé » près de la « Croix des Redoutes ». Passage à la table d’orientation pour admirer une nouvelle fois le paysage et descente vers le village.

Encore une très belle marche avec un mix de chemins bien connus et de chemins inédits. jpV

 

Prochaine marche douce à VILLE-ISSEY, samedi 27 mars.

 

Inscription obligatoire et consultez la feuille d’inscription pour connaitre votre groupe.

 


Photographies présidentielles



Compte-rendu du groupe 2


Tracé prévu Tracé réel


On s’est déverrouillé, les jambes comme ceci :

 

Après avoir retrouvé notre cher président et abandonné notre ami jp le finnois, au triste sort de l’emploi de « chauffeur de maître », nous quittons la place d’Holyoke*.

Nous attaquons par la première difficulté du jour en gravissant l’ancien chemin de Saint-Mihiel. Au PK 1,10 nous arrivons dans « le Jura » (Jurat ?) et le parking de la Croix des Redoutes.

Au PK 1,40, nous faisons un bref arrêt, qui permet à Marie-France de tester la solidité de la table de pique-nique (cf. photos). Après un court parcours sur le goudron, nous entrons dans la forêt communale d’Apremont entre les parcelles 12 et 8, par un nouveau tracé de celle-ci. Au PK 2,30, Dominique nous propose une petite rallonge pour aller visiter l’hôpital allemand (14/18). Celui-ci est situé dans l’ancien dépôt américain de munitions conventionnelles, qui dépendait de l’USAFE (US Air Forces Europe - OTAN - de 1945 à 1967). Nous longeons la route périphérique du dépôt et empruntons une route goudronnée qui nous mène au « truppen-Verbandplatz » (Poste de secours régimentaire) construit en 1916. Il est composé d’une salle pour les blessés, d’une salle pour le personnel et une salle d’opération. Ce bâtiment en béton et parpaing préfabriqué est long de 35 sur 4 mètres de large.

Ensuite nous allons « admirer » le monument funéraire du Major Otto Staubwasser, mort au bois Jura le 26 septembre 1914 (cf. photos).

C’est au PK 5,00, après avoir traversé une ancienne voie romaine, que nous retrouvons le parcours (officiel) dans la forêt de Varnéville. À l’extrémité d’une belle route forestière, au PK 6,10 le chemin prévu n’existe plus ! Nous descendons dans le talweg, lorsqu’après avoir parcouru une cinquantaine de mètres dans les taillis tout en escaladant des arbres tombés, nous sommes interpellé par notre président. Il mène son groupe à travers d’un taillis avec une pente supérieure à 15%. Nous échangeons quelques amabilités et continuons chacun notre bonhomme de chemin.

En sortant du bois nous retrouvons enfin la civilisation en empruntant le chemin de la Chafotte, qui nous mène au village en passant devant l’ancienne gare. Nous montons la rue de la Mairie (de Varnéville) et tournons à droite dans la rue de Madine et nous effectuons notre pause douceurs auprès d’un très bel abreuvoir alimenté par la source de Madine.

Nous reprenons notre route, en admirant au passage le lavoir et son égayoir situé dans la rue éponyme.

Au PK 7,40 au carrefour des chemins d’Apremont et de la Folie Mayon, Dominique, gravi un talus pour aller voir une construction, qui n’est autre qu’un abri à canon allemand, construit en maçonnerie et béton, qui protégeait la route venant d’Apremont.

Après cette visite, imprévue, nous traversons la D908 (route d’Étain) et par le chemin de Saint-Mihiel, nous attaquons la deuxième difficulté du jour. Dans un verger, à gauche, un tireur couché s’entraine au tir sur cible à la carabine à plomb de grande précision.

Au PK 8,25, nous hésitons à prendre à droite, un des deux chemins qui doit nous éviter une longue courbe du chemin empierré. Tout le groupe prend celui de gauche, sauf Marie-France qui prend celui de droite, qui était bien le bon chemin de Saint-Mihiel. Arrivé au croisement avec le chemin de la Montagne, nous sommes au pied d’un merlon qui protège la carrière de Varnéville située à « la Corvée Heuillon ». Celle-ci est exploitée par la SCL (société née d’une association de GSM et Eurovia). Au PK 9,20 au lieu-dit « le Pâquis » nous tournons bien à 90° pour rejoindre « la Corvée Rouge », mais au lieu de prendre le chemin qui monte à gauche en suivant le merlon de la carrière, nous restons dans le talweg. Dominique ne voit pas le balisage et moi je regarde mon gps et ma carte qui indique que nous devons suivre la limite de commune. Le fossé sur la droite me fait penser à celui d’une limite communale ... mais après deux cent mètres, il s’avère que nous sommes sur un chemin sans issue. Pour éviter de faire demi-tour, nous escaladons, hors chemin, la côte qui nous permet de retrouver le bon tracé au PK 9,55.

Ensuite c’est un jeu d’enfant(s) pour arriver aux lieux-dits « la Roppe » et « les Recollets ».

Au PK 11,30, dans un talus je découvre un bloc de béton qui abrite un observatoire allemand reconnaissable à ses deux embrassures. Le guetteur pouvait embrasser la plaine de la Woëvre, depuis la côte de Loupmont (à gauche) à Frémeréville (à droite) et ce jusqu’à Toul au fond. Nous arrivons dans la rue des Vaux, bordée par un ruisseau venant de « Prevaux ». Un peu avant le cimetière nous sommes dans la rue de la Belle Skinner, une philanthrope de la ville d’Holyoke*.

Nous arrivons au terme de notre « balade touristique » impulsée par l’esprit de partage historique de Dominique, quelques vingt minutes après le groupe présidentiel. Heureusement pour la vidusienne, la velainoise et le vaconnais, Claudine nous attendait pour nous ramener à la maison, merci ! De bien belles découvertes à l’initiative de Dominique, acceptées à l’unanimité du groupe, et non pas de votre serviteur, dont acte. jpy

 

Pour aller plus loin dans la visite de « l’Hôpital allemand » :

 

https://verdun-meuse.fr/index.php?qs=fr/lieux-et-visites/lieu-du-mois---avril-2011---lhopital-allemand

 

* Holyoke est une ville du Massachusetts, bienfaitrice d’Apremont, pour la réalisation d’une adduction d’eau du village, dont le souvenir est gravé sur un mémoriel inauguré en 1922 (cf. foto).

 

** Extrait de Wikipédia concernant la ville de Holyoke et la Belle Skinner :

 

« [In a letter from the mayor of Apremont] I can never thank too much, it read, in the name of the commune of Apremont La Forget [sic] the brave soldiers of the 26th American division and especially the 104th infantry, who really contributed to the deliverance of our village… we have never forgotten you here–everything is a reminder of your generous presence. The village square is named Place d'Holyoke, in memory of the city of that name… the main street is the Rue Belle Skinner, given this honor in memory of the great friend of the commune, a woman with a big heart »

 

[Dans une lettre du maire d'Apremont] Je ne pourrai jamais trop remercier, lit-on, au nom de la commune d'Apremont La Forget [sic] les braves soldats de la 26e division américaine et surtout de la 104e infanterie, qui ont vraiment contribué à la délivrance de notre village… nous ne vous avons jamais oublié ici - tout est un rappel de votre généreuse présence. La place du village s'appelle Place d'Holyoke, en mémoire de la ville de ce nom… la rue principale est la rue Belle Skinner, donné en honneur et à la mémoire de la grande amie de la commune, une femme au grand cœur »

 

Trouvé dans Wikipédia « Apremont » En honneur de cette aide, le village a renommé sa place principale, « Place d'Holyoke », et sa route principale « Rue Belle Skinner ». En retour, la ville d'Holyoke a renommé une route construite par les soldats américains « Apremont Highway ».

 


Photographies de Martine

RECETTE de PETITS GÂTEAU aux NOIX 

INGRÉDIENTS

·       1 œuf

·       1 Petite pincée de Sel

·       120 g de sucre, cristallisé

·       150 g noix

·       16min

 

1.     Préchauffer le four à 170°

Casser l'ouf en séparant le blanc du jaune

Insérer le fouet

Mettre le Blanc d'œuf et la petite pincée de sel dans le bol

Fouetter 3 mn, Vit 3 pour avoir le blanc en neige

Transférer ce blanc d'œuf dans un saladier

Enlever le fouet,

Mettre les noix

Mixer 4 sec, Vit 3, cela peut varier en fonction de la grosseur des noix, il faut qu'elles soient mixées sans être en poudre fine, qu'elles ressemblent à des grains de couscous moyens

Ajouter le jaune d'œuf et le sucre

Mixer 3 sec, Vit 3

Verser cette préparation dans un saladier et y ajouter en soulevant le blanc d'œuf en neige

 

Sur une feuille de papier cuisson faire des petits tas à l'aide d'une cuiller à café remplie aux trois quarts

Cuire 10  à  12  mn à 170 °

Laisser refroidir sur le papier de  cuisson

 

Se conserve bien dans une boite hermétique. Peux être fait avec des noisettes, des  amandes. bonne dégustation Martine

 


Clichés de Dominique


Foto de jpy ...


... autres ...


... "Deutsch bleibt" (allemands vestiges) !

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    dom (jeudi, 25 mars 2021 08:04)

    Et alors Jpy encore rien sur le site à part le titre ?
    Tu dors trop, lol

  • #2

    jpy (jeudi, 25 mars 2021 23:46)

    Et oui Dominique ! Parfois il est possible d'avoir une flemmingite aiguë !
    C'est nécessaire lorsqu'il faut rédiger deux comptes-rendus, le tiens et le miens !
    Mais, voilà te voilà rassasié de voilà ! (Rires !)
    À peluche ...