marche n°754 - samedi 23 janvier 2021 - VAUCOULEURS vers Ugny et Gombervaux

Parcours prévu


Parcours réel

Nous nous sommes sentis bien seuls pour cette marche :

 

Nous étions 9 sur la feuille de route, mais une météo mal interprétée par JPy nous laissa à 3 sur la ligne de départ. Entouré de la gente féminine il préféra pantoufler et arroser, avec bien du retard (because Covid), son anniversaire.

La pluie et la neige nous ont accompagnés sur la route. Mais à 14 heures, après avoir pris des nouvelles des absents via le téléphone de Denis, nous partons d’un bon pas vers notre destinée.

La pluie continue à faiblir et s’arrête après un km. Arrivés au sommet de la première côte (PK 2,2), je tourne trop tôt à droite et nous faillîmes nous retrouver en Enfer. C’est un cul de sac dans une ancienne carrière servant de dépôt de fumier. Après ce petit crochet nous retrouvons notre itinéraire, cheminement en ligne de crête puis descente vers UGNY.

Nous mettons le cap à l’ouest pour rejoindre le château de Gombervaux, encore une petite côte, beau panorama sur la vallée amont de la Meuse. Passage rapide devant les ruines du château puis dernier effort pour arriver au point culminant de la rando (335 m)

Les nuages deviennent menaçants et à 800 m de l’arrivée les premières gouttes arrivent. Nous n’aurons pas le temps d’être mouillés, la pluie sérieuse arrive alors que nous roulons vers le gîte à JPy. Nous voulons, nous aussi profiter de ces quelques bulles accompagnées de la galette des Rois qui verra Mauricette couronnée de la main de Marie-France. L’heure du couvre-feu approchant, nous regagnons rapidement nos pénates. jpV

 

Prochaine marche, à MENIL-AUX-BOIS, mercredi 27 janvier.

Inscription obligatoire et consultez la feuille d’inscription pour connaitre votre groupe.

 


Photographies présidentielles




On s’est déverrouillé, les jambes comme ceci :

 

Toponymie : Vuacon (1011) - Vaccon (1700) - Wacon (1707) - Voicon (1707).

 

Il est vrai que ce samedi, il devait, selon les trois météos consultées, être assez ou peu pluvieux.

Pour se rendre à Vaucouleurs, la seule route possible actuellement passe par un charmant petit village blotti dans un vallon, au doux nom enchanteur de Vacon.

De ce fait, rendez-vous avait été pris mercredi, à l’issue de la marche à Kœur la Petite, sur le parking de la rue du Onze Novembre.

Ce samedi matin, des échanges de sms, finalisent ce rendez-vous, avec toujours l’épée de Damoclès de la météo, à tendance humidifiante !

Devant l’engouement de certains, vers 13h40, au moment où le plafond avait l’air de nous tomber sur la tête et transformer la marche sous une douche permanente, j’ai pris la décision de prévenir trois absents prévus au programme. Je les informais que nous les attendions au chaud et à l’abri des « un temps pourris ». L’excuse étant de fêter mon anniversaire, avec un mois et 20jours de retard.

Joints par téléphone, ils décident de partir sur les chemins boueux, car il ne pleut pas à Val Coloris ... Sur ce, Bernard & Corinne, étant perdus à Void (pour cause de coupure du pont du canal), me contacte pour connaître l’itinéraire permettant de rejoindre Vaucouleurs. Je lui conseille de venir nous rejoindre « at home », ce qu’ils firent.

Un peu plus tard Marie-France, contactée elle aussi par sms, arrive avec quelques belles et bonnes munitions pour tenir un long siège de pauses gourmandes.

C’est donc autour d’une tarte aux pommes maison et de deux excellentes galettes des rois (de MF) que nous attaquèrent cette marche mémorable, au siège de la société de production du site Randonnarien.

C’est vers 16h45, que le groupe présidentiel, sous une pluie battante, a retrouvé (enfin) le groupe 1. Nous partageâmes la deuxième galette et le verre de l’amitié. Les reines de cette après-midi conviviale furent Corinne et Mauricette.

Belle balade, au tracé totalement inconnu, pour certains d’entre nous et sous une météo clémente et au dénivelé négatif plus important que le positif (hic !) ... jpy

 


foto du groupe 1

Écrire commentaire

Commentaires: 0