marche n°748 - samedi 2 janvier 2021 - SALMAGNE du Charnot à Bonval


Ils ont marché pour la première fois en 2021 :

 

Un peu plus de monde pour cette première marche de l’année, nous avons le plaisir d’accueillir Annie, la sœur de Dom qui nous accompagne. Alors que JPy se dirige vers le village, nous montons pour rejoindre la route de Triconville. Après avoir longé les vergers au-dessus du village, nous descendons vers la Croix St-Amand. Un petit peu de bitume sur la route de Lavallée et nous attaquons la seule difficulté de cette marche : la montée vers « la Charmée » par « le Charnot ». Nous retrouvons le groupe de JPy au PK 3,8 pour la pause « mendiants ». On nous avertit que le chemin vers lequel nous nous dirigeons est boueux. Il l’est, la forêt est en cours d’exploitation. Mais nous pouvons marcher sur les côtés du chemin et nos chaussures s’en tirent bien. Sortis du bois, il n’y a plus de chemin sur le haut de « Bonval ». Nous marchons dans le champ emblavé, il n’est pas labouré, donc pas de boue. Cette technique de conservation des sols nous permet de rejoindre facilement le chemin sous « le Hochot des Vignes ». Le village approche et nous arrivons devant le cimetière en même temps que l’autre groupe. Quelle synchronisation !!! jpV

 

Prochaine marche douce à BOVEE-SUR-BARBOURE mercredi 6 janvier.

Inscription obligatoire et consultez la feuille d’inscription pour connaitre votre groupe.

 


photographies présidentielles




On s’est déverrouillé, les jambes comme ceci :

Départ depuis le cimetière de Salmagne, quels bons souvenirs d’un anniversaire mémorable, à une saison plus estivale.

Ha ! Nostalgie. Quel bonheur que de se remémorer ce délicieux moment de partage de convivialité, avec un verre dans une main et une petite « gâterie finnoise » dans l’autre.

C’e n’est pas tout cela, mais nous sommes venus marcher, alors marchons, départ à 14h00’40’’.

Nous descendons vers le centre du village par la rue Jeanne d’Arc, puis tournons à gauche dans la rue du Louvre (le musée étant fermé nous ne verrons pas d’œuvres picturales, mais le capharnaüm local, vaut bien un pic à sot). Le chemin des Hochots, nous mène à flanc de coteau de la vallée du ruisseau de Salmagne.

Nous tournons à droite dans le chemin de Bonval, chemin de remembrement qui est en cul de sac après une centaine de mètres. Nous longerons le lieu-dit « Bonval » en lisière de parcelles boisées.

À la croisée avec le chemin de Champigneule nous entrons dans les bois par le chemin de Derrière la Côte. Ils sont tous les deux dans un état boueux, suite à l’exploitation de résineux malades du scolyte à la « Bebonne » (année) (rires). Les bas-côtés sont praticables et après le virage de « la Verse Côte » il est praticable dans la dernière partie à 10%. Petit arrêt à la sortie du bois sur le chemin de Cantry.

Nous tournons à droite sur la route communale n°4 menant à Loisey, sans avoir aperçu « l’Enfant Jésus » lieu-dit à 500m sur la commune de Loisey, dommage ! Puis nous tournons presque immédiatement à gauche dans le chemin de Barocôte.

C’est au PK 3,85 que nous décidons d’effectuer la pause douceurs, lorsque le groupe présidentiel arrive. Partage de gâteries et pour certaines un verre de thé ! Pourtant au début de la marche nous nous étions souhaités une bonne année et surtout (une bonne) SANS THÉ !!!

Au PK 4,55, nous faisons un petit détour pour quelques instants de repos sur la terrasse du chalet bâti « Devant le Moulin » (nom du lieu-dit) puis nous avons donné un coup de main pour désembourber une caravane ... Enfin c’est la descente vertigineuse (+ de 15%) du chemin de Jorinval, qui nous mène sur la D120. Nous entrons dans le village, par la route de Lavallée, et tournons dans le chemin de Morlinval.

Là se situe la dernière difficulté à 10%. Au lieu-dit « Maibumont » nous tournons dans le chemin de Chantraine, qui surplombe la vallée le long du lieu-dit « Leutru » (jpV, le natif du lieu, aurait peut-être écrit « Le Trou ? »).

Nous faisons un pif-paf par les chemins de Triconville et de la Tête de Loup pour retrouver nos véhicules, toujours bien sagement garés sur le parking.

Bonne marche inédite, avec de belles apparitions d’une multitude de « culottes de gendarmes ». Le soleil bien présent n’a pourtant pas réchauffé nos corps, mais à au moins permis de faire remonter le mercure du thermomètre de notre moral. ...  jpy

 


foto de jpy


Ci-après extrait des "Archives Nationales - Direction Générales de l'Aviation Civile 1976 - page 139 - 19760089/202 TRAC 20850 81 - B -200"

- 2 -Ex-phare de jalonnement de Salmagne, aliénation 1952.

(il serait intéressant de lire cette archive !) 

 

Autre archive concernant une réclamation d'un propriétaire pour le "radar de Ligny en Barrois et du radar militaire de Morlaincourt"

 

Je ne savais pas qu'il y avait des installations  d'un radar dans les années 1950-1952 ?

 

Cote d'une archive concernant le phare de jalonnement de Salmagne


Cote d'une archive concernant le radar de Morlaincourt

Écrire commentaire

Commentaires: 0