marche n°745 - samedi 19 décembre 2020 - HOUDELAINCOURT autour du bois de Bainville


Ça remarche presque normalement :

 

Les deux groupes sont complets, JPy part le premier il commence par une montée. Nous, nous suivons le canal sur 2,5 km jusqu’à Baudignécourt. Puis c’est une longue montée en pente douce dans le talweg entouré de vertes pâtures.

Nous apercevons un peu plus haut le groupe de JPy arrêté à l’abri du vent pour la pause. Nous les croisons peu après et nous allons au même endroit pour une courte pause. Nous avons déjà parcouru un peu plus de 5 km.

Il nous reste encore quelques mètres de montée avant d’arriver sur « le Tremblez ». Nous marchons sur le plateau (altitude maxi : 387 m) sur 2 km . Nous attaquons la descente à hauteur du « Haut de Bétré ».

Après 2 h15 de marche nous retrouvons le débarcadère, l’autre groupe arrivera quelques minutes plus tard. Belle marche sur un parcours en grande partie inédit avec des chemins en bon état. L’allure a été soutenue, le Smartphone de Dom a calculé une moyenne de 4,3 km/h arrêt compris. jpV

 

Prochaine marche douce à SALMAGNE mercredi 23 décembre.

Inscription obligatoire et consultez la feuille d’inscription pour connaitre votre groupe.

 


Photographies présidentielles




On s’est déverrouillé, les jambes comme ceci :

 

Nous sommes (encore et toujours) le groupe qui part en sens inverse.

Notre cher président, distribue licences et certificat médical (le sien) et nous partons par la voie de Mauvages et nous attaquons immédiatement la seule difficulté du jour, une courte montée à + de 10%, puis par ondulations jusqu’au PK 2,4 où nous atteignons l’altitude 386m. Haut lieu du domaine des aérogénérateurs, qui tourne, mon moulin, mon moulin tourne trop vite. Nous en profitons pour franchir la frontière communale de Delouze au lieu-dit « les Échamps ».

Au PK 3,7 à « la Voie de Demange » nous prenons à gauche pour une longue et douce descente vers l’embranchement de Houdelaincourt, du canal de la Marne au Rhin. Au PK 4,3, nous effectuons une longue pause gourmande, en cueillant des bais de genévriers (pour une choucroute de Yannie). En apercevant le groupe présidentiel, nous reprenons notre pérégrination. En petit coucou en passant à nos camarades au PK 4,8. Le chemin est assez boueux, et il y même un « fleuve » à franchir au PK 6,25. Sur le passage supérieur du canal, nous admirons le reflet du ciel sur le miroir sombre de l’eau provenant de l’Ornain. Nous déchiffrons la borne « 86 » Houdelaincourt 2km / Ligny 23km. Au PK 7,8, arrêt pour faire connaissance avec un couple de « cygne tuberculé ».

Le Cygnus olor est une espèce d’oiseau de la famille des anatidés. Il est appelé « tuberculé » à cause de sa bosse qu’il a sur le bec, il est aussi dit « muet » du fait qu’il émet de rares cris de faible puissance. Les mâles pèsent en moyenne 10kg et les femelles 8kg et la longueur de leur cou 82cm et 75cm. Le cygne tuberculé est l’un des plus lourds oiseaux capables de voler, mais il a besoin de 8 à 20m de distance pour prendre son envol. Sur l’eau il se déplace aisément, avec les ailes légèrement élevées, pour être poussé par le vent. Son alimentation est composée de plantes aquatiques submergées, mais aussi des mollusques, des amphibiens, mais il s’alimente aussi au sol de graminées et quelques invertébrés, escargots, limaces ou insectes mangés avec les feuilles. Le cygne est agressif envers les intrus sur son territoire.

Nous continuons notre marche sur le chemin de halage, que longe la voie ferrée n° 027 de Nançois-Tronville à Neufchâteau, anciennement à deux voies, ouverte le 15 novembre 1875.

Actuellement la partie jusqu’à Gondrecourt est classée en « voie unique à trafic restreint ». Elle serait réutilisée si le stockage de Bure-Saudon était réalisé. Elle serait prolongée par une nouvelle voie jusqu’à ce site pour le transport de produit radioactifs.

Nous apercevons, par endroits, l’Ornain. Arrivée à proximité du port d’Houdelaincourt, nous apercevons les anciens quais militaires, puis l’ancienne « hall aux marchandises », puis la station (ancien nom des gares intermédiaires). Nous passons la passerelle qui enjambe la rigole d’alimentation du canal avec les eaux de l’Ornain, déviée par un barrage à 670m en amont. Un panneau rappel l’engagement des troupes américaines à partir de 1917 qui avaient leurs lieux garnison en d’entraînement dans le canton de Gondrecourt et plus tard à Villeroy sur Méholle et les villages de la vallée la Barboure. Belle balade en grande partie inédite, par une belle luminosité et douceur presque printanière. ... ». - À mercredi à Salmagne, si la météo est favorable ? jpy

 

Prévision : Pluie 19mmm de 5h à 18h, dont 4,2mm de 14 à 16h, 11°, flux SW 11km/h - 39km/h !

 


foto de jpy


autres ...

Écrire commentaire

Commentaires: 0