visite virtuelle 04 - mardi 3 novembre - FAINS - ENFIN, cela coule de source

extrait du Diocèse de Toul en 1725


extrait de la carte d'état-major de 1866


FAINS les SOURCES

 

Population : en 1803 : 731 hab. - en 1851 : 1 847 hab. -

en 1901 : 1 412 hab. + 676 à l’asile -

Dist. 3 kil. NO de Bar - Bureau de poste, facteur, receveur -

Perception de Longeville en résidence à Bar -

Patron : Sainte-Catherine. 25 novembre

 

Fains (Fangia), est situé au pied d’une colline assez élevée, sur la rive gauche de l’OrnainFains possède un asile départemental pour le traitement des aliénés. C’est un établissement vaste et parfaitement tenu, dont les bâtiments dépendaient, avant 1789, d’un couvent des Tiercelins, fondé en 1633 par un bailli de Bar du nom de Florainville. Il sera converti d’abord en dépôt de mendicité, puis en hôpital militaire pendant l’invasion de 1815.

Ce n’est qu’en 1823 qu’il reçut sa destination actuelle.

Industrie : Verrerie importante qui occupe 350 ouvriers, fabrique gobeleterie, verre, verre à pied, flute à champagne, service à liqueur, verre à confiture, litre, bouteille, encrier, salière ...

H. Lemoine, La Meuse - Dictionnaire des Communes, 1909, p72

 

ooo ------ ooo

 

« Fains, Diocèse de Toul, Baillage de Bar, Présidial de Châlons, Parlement de Paris. Office et recette de Bar. Le roi en est le seigneur haut & moyen justicier. Mr le Comte de Nettancourt seigneur foncier. Ce lieu est situé sur l’Orney, où il y a un château appartenant à la maison de Beauvaux. L’église est consacrée à Dieu, en l’honneur de Ste Catherine. Patron l’Abbé de saint Evre. Les dixmes sont possédées en partie par l’Abbé de saint Evre & partie par le Chapitre saint Maxe de Bar & par le Curé. Il y a dans la paroisse une Chapelle, dont la collation appartient au Curé & aux habitants. Il y a environ 200 habitans dans Fains »

Dom AUG. CALMET, Notice de la Lorraine, 1756, tome 1, p419

 


Le sobriquet des Finnois est : "les Chiens", tout simplement parce-ce que cela rime avec Fains ... Les voisins ne se sont pas foulés, un peu comme Void et Voyous !


Quelques vues aériennes commentées

Écrire commentaire

Commentaires: 0