marche n°713 - mercredi 15 juillet 2020 - TRÉMONT sur SAULX Le Grand-Bois


Nous nous sommes remis en jambes comme cela :

 

Deux invitées pour cette marche à Trémont sur Saulx : Viviane, régionale de l’étape, sœur de Martine et Anaïs, ma fille. Nous commençons notre marche sur le GR 14 jusqu’à la sortie du village puis nous montons vers « le Plémont ». Nous redescendons vers le village, puis nous montons en pente douce, vers le « Grand Bois de Trémont ». Très belle forêt avec de majestueux pins douglas. Nous redescendons dans le talweg en prolongement du chemin que nous avons quitté au PK 3,5 (cote 177). Dernière montée sérieuse vers la « Croix Mulot ». Nous parcourons près de deux kilomètres sur le plateau (point culminant de la randonnée à 233 m) avec une belle vue sur la vallée de la Saulx. Nous redescendons à nouveau vers le village, et nous remontons le lit du ruisseau Saint-Sébastien qui longe la rue principale. Nous terminons notre marche comme nous l’avons commencée, sur le GR 14. Très beau sentier enherbé et bordé de jolis murs de pierres sèches entrecoupés d’escaliers accédant aux anciens vergers ou vignes. Comme nous avons encore en peu de jambes, nous montons jusqu’à l’église Saint-Menge qui a subi une belle restauration. Elle est fermée, dommage ! Mais nous pouvons admirer à travers le grillage de la porte principale, le très bel autel orné de six colonnes.

Très belle marche en terre inconnue.                                                  JpV

 

Prochaine marche « douce » le samedi 18 juillet à FRÉMERÉVILLE-SOUS-LES-CÔTES

 


Clichés de Martine

photographies légendées présidentielles


foto de jpy


LA MOISSON DES CHAMPS DE BATAILLE, MONUMENT ÉLEVÉ À LA MÉMOIRE DES ENFANTS DE TRÉMONT sur SAULX MORTS POUR LA FRANCE

 

http://verdun-meuse.fr/index.php?qs=fr/lieux-et-visites/la-moisson-des-champs-de-bataille,-monument-e

Inaugurée le 9 octobre 1921 en présence du sénateur de la Meuse Pol Chevalier, cette sculpture est intitulée « La moisson sur le champ de bataille ». Cette œuvre permet de rappeler le rôle des femmes durant la Grande Guerre. Devant la mobilisation des hommes dans l’armée française, les femmes ont souvent repris les travaux et métiers de leurs maris, frères, pères, … comme le travail des champs ou encore celui dans les usines.

Lucie Bouniol, une artiste marquée par Bourdelle :

Née le 16 décembre 1896 au château de Giroussens dans le Tarn, Lucie Bouniol est très vite attirée par le métier des Arts. Admise en 1912 à l’école des beaux-arts de Marseille, elle continue sa passion en 1918 dans celle de Paris où elle apprend la sculpture aux côtés d’Antoine Bourdelle et de Paul Landowski.


 

Vierge à l'enfant

 

 

 

L'église Saint Menge (Memmie) est construite en croix latine, composée d'une nef à vaisseau central de trois travées, se prolonge par un transept et un chœur de deux travées qui aboutissent à une abside à cinq pans. La tour clocher carrée du XIIème siècle, qui s’inscrit à la croisée du transept, a été surélevée d'un étage au XVIIIe siècle. 

 

la tour romane de l'église de Trémont

La tour-clocher romane de l'église Saint-Memmie de Trémont-sur-Saulx. La tour est implantée sur la croisée du premier vaisseau (ou de la première travée) du transept. 

En Lorraine, le transept de deux travées est rare ; on peut citer ceux de Saint-Maurice d'Epinal, de Saint-Nicolas-de-Port (transept non saillant), Contrisson, Revigny-sur-Ornain et, pour le XIXe siècle, celui de la basilique de Mattaincourt.

Écrire commentaire

Commentaires: 0