marche n°710 - dimanche 5 juillet 2020 - VACON sur MÉHOLLE Le Grand Coin - barbecue


Nous nous sommes dérouillés les jambes, comme cela :

Nous partons depuis le « campement » du Grand-Coin en longeant la lisière Est. Nous pénétrons dans le « Bois de Monfeu », pour rejoindre la rigole alimentaire du canal de la Marne au Rhin. Arrêt devant l’ouvrage amont du siphon de Sauvoy. La rigole comporte cinq siphons composés de deux tuyaux en fonte de 1m de diamètre. La longueur totale des siphons est de 900m. L’usine élévatoire de Vacon est équipée de trois pompes électriques pouvant faire gravir à 37,05m jusqu’à 64.800m3 d’eau par jour, soit 0,75m3 seconde. La longueur de la rigole est d’environ 9km, et sa pente est donc de 22cm/km. Nous descendons vers la voie romaine n°VI (Boulogne-sur-Mer à Strasbourg). Jean-Paul nous abandonne afin de raccourcir sa marche. Nous grimpons vers l’ouvrage aval situé dans le « Bois Cheté » commune de Sauvoy et nous longeons la rigole jusqu’au siphon n°3. Nous attaquons la deuxième difficulté matinale pour arriver à « Le Valizé » où nous apercevons le village de Broussey en Blois. Nous descendons pour rejoindre la voie romaine que nous suivons jusqu’aux « Quatre Bans » qui sont : Sauvoy, Broussey, Naives et Vacon. Nous rejoignons « les Grandes Terres » par la dernière montée et nous arrivons au lieu de nos réjouissances, où le nombre de véhicules à augmenté depuis notre départ. Marche dans une douceur relative malgré la force du vent d’ouest.                                jpy

 


photographies présidentielles


foto jpy



Samedi soir, deux camping-cars retrouvent JPy au « Grand Coin ». Nous installons un premier barnum car le vent est bien présent. Nous passons à table après l’apéro, la plancha de JPy est mise à contribution. La nuit sera tiède 19°.

Après le petit-déjeuner, nous attendons les marcheurs. Ils ne seront pas nombreux (5). Nous suivons le guide du jour et je le laisse conter cette agréable marche.

De retour, nous serons plus nombreux autour de l’apéritif (21 plus 4 enfants). Barbecue et plancha sont mises à contribution, nous nous installons sous les barnums, un deuxième a été dressé par JPL et l’équipe des Verdunois. Bonne, non, excellente ambiance. Le repas se termine, quatre équipes de joueurs de boules se forment. Deux parties se terminent, beaucoup pensent à repartir. Bien sûr les camping-caristes restent fidèles au poste. Réapéro et on accommode les restes de midi.

Nous rentrons vite dans nos camions car la nuit n’est pas seule à tomber. Une première averse l’accompagne.

Au réveil, changement de température, 13° et vent de nord-ouest. On quitte le bivouac.

Pour cette nouvelle formule, exit le cochon grillé, tout s’est très bien passé et votre serviteur a apprécié de ne rien avoir à faire. Seul JPy qui a préparé le terrain, fléché l’itinéraire, installé les tinettes, monté les abris, etc… a vraiment travaillé pour le bien de tous.

 

A l’année prochaine, plus nombreux et sans le Covid 19.                                                                                                                    Jean-Pierre

 


photographies présidentielles


foto jpy

Écrire commentaire

Commentaires: 0