marche n°691 - samedi 14 mars 2020 - NICEY sur AIRE sur la Côte - en douceur


Nous nous sommes dérouillés les gambettes comme cela :

 

Peu de monde pour cette sympathique marche en vallée de l’Aire (de rien). Serait-ce l’effet « Covid 19 » ou un risque de pluie non annoncée ? Mais les présents (surtout les présentes) en n’ont bien profité.

 

Nous partons côté rive gauche de l’Aire jusqu’à Pierrefitte, puis nous nous dirigeons vers « la Côte », petite montée en pente douce sur un beau chemin empierré (+90 m). Arrivés au sommet, nous faisons un mini pause (ce n’est pas encore l’heure du goûter). Nous marchons sur un petit kilomètre à plat avant de redescendre vers Nicey. Bitume puis chemin enherbé sur la ligne de crête de « Retaumont ».

De retour à nos voitures, une brave dame, voisine de l’église nous propose d’en ouvrir l’huis. Nous acceptons son invitation et nous trouvons une charmante église, l’église de la Nativité de la Vierge. Je ne sais pas si jpy y est déjà entré. Si non, il aurait été heureux d’y trouver deux et peut-être trois Saint-Nicolas ; Seraient-ils venus de Nicée à Nicey ?                        Jean-Pierre

 

RdV à 14 h.00, avec le soleil, mercredi 18 mars devant l’église de Malaumont pour une marche douce.

 

1- Concernant la verrière et une hypothétique représentation du saint patron de la Lorraine en vitrail, je peux rassurer notre président et attester de sa perspicacité.

En effet :

- en haut, il y a une nef et deux porteurs : c'est l'illustration d'un miracle, où saint-Nicolas, lors d'une famine à Myre, demande à trois capitaine de décharger leur cargaison de blé (ou une moitié). Le miracle consiste à ce que la cargaison soit complète en arrivant à Byzance ;

- à la droite du saint, trois jeunes filles remercient le thaumaturge de les avoir soustrait à la prostitution sacrée dans un temple de Nicée.

 

Cette verrière a été réalisée par les ateliers du maitre-verrier Georges Gross, dans les années 1950. Ces ateliers étaient situés rue Lionnois à Nancy, et étaient partagés par d'autres vitraillistes que sont Höner, Janin et Krieger.

 

2- Pour répondre l'interrogation de jpV à propos de la  verrière représentant un Poilu mourant , celui-ci voit apparaître "le Christ dans le Jardin des Oliviers".

Elle fut offerte à l’église en 1920 par Maître Énard Douelle, qui le commanda aux peintres verriers Graff et Adam, installés à Bar-le-Duc.        jpy

 

 


Photos réalisées et légendées par notre président


MARCHE DOUCE

 

Une marche douce

Que menait notre président

En flânant en douce

Nous marchions en rêvant

 

Cette marche douce

On la marche pour soi

Car la vie est douce

Comme la mousse des bois

Un petit risque est dans le bois

Dans le bois se cache, le houx

Ouh, ouh, ouh, ouh

 

Mais notre brave président passa

Il prit le petit risque dans ses bras

La, la, la, la

Le petit risque

Ce sera elle, si l’on veut

Le houx on s’en fiche

Contre lui, ils seront deux

 

Une marche douce

Que guidait notre président

Il marchait en douce

Pour les randon’lents

 

O le joli conte que voilà

Le risque, en femme se changea

La, la, la, la

Et dans les bras du président

Belle princesse elle est restée

Eh, eh, eh, eh

 

La jolie princesse

Sa belle Françoise

Marchèrent sans cesse

En pleine et belle extase

 

Cette marche douce

Nous les randon’aires

Nous aussi la marchèrent

Jusqu’à la fin de notre aire

Jusqu’à la fin de cette ère

 

Cette marche douce

Nous les randon’aires

Nous aussi la marcheront

En buvant nous serons ronds

En dansant tous en rond ...

 

Paroles volées à Maurice-Marie-Jean Pon / Henri-Gabriel Salvador

Vacon 14 mars 2020 jpy

Écrire commentaire

Commentaires: 0