marche n°689 - dimanche 8 mars 2020 - FERDRUPT sous le Chatelet

tracé prévu 8,08km 212m tracé réel 8,25 208m


Après un copieux petit-déjeuner, les 9 marcheurs de la veille (Monique P. va prier pour le salut de nos âmes), partent en voiture pour le cimetière de FERDRUPT. Point de départ de la rando du jour. On est dans les Vosges, donc, comme la veille, on démarre par une montée. Elle sera moins longue (point culminant 643 m). Après « l’Envers de Ferdrupt » nous quittons le bitume pour emprunter un chemin pentu et souvent noyé par les nombreuses sources qui descendent (pas à cheval) de la montagne. Puis nous contournons le « Chatelet » par un superbe chemin en balcon bordé de mur en pierres sèches construit il y plusieurs siècles. Celui-ci aussi est très humide. Nous arrivons dans un petit hameau au fond de la vallée du « Ruisseau de Grandrupt » où nous faisons la pause de mi-parcours. Il y a une petite scierie avec un fabriquant de tavaillons (ou bardeau de bois comme le dit jpy). Nous redescendons dans la vallée où nous croisons les coureurs du « trail des 4 Vents », ils vont un peu plus vite que nous. Nous retrouvons nos voitures après 2 h.35 de marche avec la même météo que la veille. Belle rando de 8,3 km et 208 m de montée.

L’autre groupe a opté pour une marche plus douce sur la « Voie Verte », comme la veille ils passeront par la boulangerie où Francis a un « ticket » avec la vendeuse. On se retrouve tous autour d’une choucroute à midi.

Marie-France P nous a proposé de visiter la mine de cuivre des Ducs de Lorraine du THILLOT. A part les « Popof’s » qui sont déjà repartis et trois dames claustrophobes qui feront la visite du circuit découverte. Les autres se retrouvent casqués devant une des entrées des « Hautes Mynes » pour un parcours souterrain d’environ 300m. Les premiers vingt mètres de la « stolle » du puits St-Charles sont plutôt sportifs : boyau étroit, bas de plafond, incliné et plein d’eau. Visite intéressante et bien commentée par notre guide. Jean-Paul apprécie l’arrêt dans la première « halde ». Lors de cette balade souterraine, nous rencontrons quelques chauves-souris en hibernation. La production de cuivre a commencé en 1560 pour s’arrêter en 1761 par faute de minerai.                           Jean-Pierre

 


Photos de jpV


foto jpy



VISITE de la MINE

de CUIVRE du DUC de LORRAINE

 

Marie-France P nous a proposé de visiter la mine de cuivre des Ducs de Lorraine du THILLOT. A part les « Popof’s » qui sont déjà repartis et trois dames claustrophobes qui feront la visite du circuit découverte. Les autres se retrouvent casqués devant une des entrées des « Hautes Mynes » pour un parcours souterrain d’environ 300m. Les premiers vingt mètres de la « stolle » du puits St-Charles sont plutôt sportifs : boyau étroit, bas de plafond, incliné et plein d’eau. Visite intéressante et bien commentée par notre guide. Jean-Paul apprécie l’arrêt dans la première « halde ». Lors de cette balade souterraine, nous rencontrons quelques chauves-souris en hibernation. La production de cuivre a commencé en 1560 pour s’arrêter en 1761 par faute de minerai.                           Jean-Pierre

 


Photos de jpV



LUNDI MATIN

l'empereur, la reine et le ...


 

Lundi 9 mars 2020 : Ciel bouché, pluie au réveil. Comme il n’y a pas de volontaire pour aller skier, la météo n’est guère encourageante, nous repartons après le petit-déjeuner.

Encore un séjour convivial (le 11ème), toujours agréable, mais moins sportif. Le poids des ans se fait sentir.

A l’année prochaine dans d’autres lieux.    Jean-Pierre

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0