marche n°685 - mercredi 26 février 2020 - NANÇOIS s/ ORNAIN Tronville & Velaine


c'est une ascension digne du Ventoux ... bien qu'ici c'est plutôt Vent = Toux


Nous nous sommes dérouillés les gambettes comme cela :

 

Météo incertaine, nombre de marcheurs incertains, mais finalement nous sommes 13 au départ prêt à braver les giboulées d‘avant mars. Itinéraire en grande partie périurbain. Nous quittons NANCOIS en longeant la voie ferrée Noisy-le-Sec – Strasbourg. Arrivés aux « Combles », nous nous dirigeons vers TRONVILLE. Petite modification de parcours, nous ne prenons pas la D120 mais le chemin piétonnier. Passage devant la mairie, ancien château de Tertre (1732), occupé par la perception avant d’être restauré et occupé par la mairie dans les années 80. Il est classé aux MH depuis 1998. Puis nouvel arrêt devant l’église fortifiée construite au XIIème et XIIIème, plusieurs parties remaniées au XVIème et XVIIème. Elle est classée aux MH en 1989. Nous longeons ensuite le canal sur la Voie Verte. Passage devant les anciens fours à chaux, ils ont fonctionné de 1875 à 1932 et produit jusqu’à 120 tonnes/jour. Pause beignets (de Yannie) et chocolats près de l’écluse au PK 5. Nous arrivons à VELAINES que nous traversons. Edwige et Alain nous quittent. La côte de Chatillon fait peur à Edwige (130 m à monter). Dom file devant et prend froid en nous attendant assis sur sa borne. Nous descendons ensuite vers NANCOIS sous le grésil par « Herbeval ». Belle balade différente des longues marches en forêts. Mais par ce temps hivernal, le bitume ne chauffe pas les semelles.          Jean-Pierre

 

RDV samedi 29 février à 14 h.00 à MALAUMONT pour une marche douche* et humide (si la météo ne change pas).

 

*je pense que le président a voulu écrire « douce », à moins qu’il ne pensait à la pluie, qui douchera les marcheurs ?

 


Photos de Martine


photographies présidentielles


photos de Dominique


otof ed ypj

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    jpv (jeudi, 27 février 2020 16:19)

    Non, le "h" est involontaire. Inconsciemment, j'ai du penser à la pluie qui nous attend.
    La photo incomplète a bien été envoyée entière.