marche n°681 - mercredi 12 février 2020 - LÉROUVILLE les carrières

le tracé était celui que nous devions emprunter, mais c'est toujours plus difficile de le prévoir, surtout lorsque les chemins n'existent pas sur la carte ... le tracé réel est plus facile à tracer, puisqu'il a déjà été emprunté ! (CQFD)

Emprunté par qui ?

Il y aurait un voleur à Randon'aire ?

Ou un emprunteur qui ne ramène pas ?

Là est la question (Chaise pire ! )


Météo prévue ce mercredi :

le matin  = il devait pleuvoir de 13 à 14h

ce soir = il a plu de 16 à 17h

Dans les deux cas il devait tomber 0,7 mm !

Nous avons eu l'impression que c'était peut-être un peu plus !

Les rafales étaient bien de 50km/h ...

 


Nous nous sommes dérouillés les gambettes comme cela :

 

Nous avons rendez-vous au lavoir à 14 heures, et ne partons qu'à 14 h 05 suite à une histoire de salades … et cela après avoir donné les détails de cette marche. Nous sommes dix marcheurs, nous n’avons pas de soleil, un peu de vent, frais, bien pour marcher, mais pas de pluie.

Nous rejoignons la carrière du « Moulin à Vent », et là lors d’une petite pause, arrive Dominique, venu à pied de Commercy, nous serons finalement onze. Je donne quelques explications sur les carrières de Lérouville (une quinzaine) et leur gestion suite à l’abandon de leur exploitation.

La société Rocamat, propriétaire des lieux, a signé des conventions avec des associations et ainsi se dégage de ses obligations de remettre en état, la nature ayant repris ses droits.

C’est ainsi que se sont créés des microclimats type méditerranéen à certains endroits.

Le théâtre du Moulin à Vent est géré par Néomys (conservation de la nature - 54 Neuves-Maisons). L’escalade est gérée par l’association départementale. La Mésangère est gérée par le paintball. Celles des lacs (Vert & Bleu) sont gérés par le Conservatoire d’Espaces Naturels Lorraine (CEN Lorraine).

En montant justement au-dessus de « la Mésangère », j’aperçois l’horizon tout bouché, et me demande ce qui va nous tomber dessus, n’est-ce pas Elizabeth ? En effet on ne va pas tarder à subir une bourrasque de pluie qui va durer … un bon moment … pour mettre tout le monde d’accord (en réalité 15 à 20 minutes).

Nous arrivons à l’aire de pique-nique à l’entrée du bois de Lérouville, en venant de la cité Gérard, là, le soleil commence à pointer son nez … Nous repartons en direction de l’aire de retournement et de stockage, et là nous effectuons la vraie pause, avec un grand soleil, qui va nous sécher.

En passant près du Lac Bleu, je donne encore quelques explications sur la gestion de ces espaces naturels sensibles par le CEN (étant moi-même conservateur), et à la demande générale, je propose une journée carrières, en mai, au moment des orchidées.

Nous rejoignons ensuite la route de Chonville par les « Vieux Charmois ». Nous traversons la D12 et rejoignons « la Haie à Loup » et « Maillemont » pour revenir au lavoir. Sur la place de l’Hôtel de Ville, je montre « le Fou de Chonville » (nom donné au ru venant de Chonville) qui entre dans sa partie souterraine. Un lavoir y était autrefois installé

Nous arrivons vers 17 h 15. Nous avons parcouru 9 kms 800 (en réalité 10,04 km).

                                                                                                                    Jean-Claude

 


clichés téléphoniques de Jean-Claude


photographies et légendes de Dominique


foto de jpy


DROIT D'INFORMATION

Lors de la marche de samedi à Vignot, sur le chemin du retour à la hauteur de propriété Chardot, clôturée pour conserver le gibier, une Paul et Mique (& Victor) c'est engagée sur le positionnement du chasseur posté, par rapport à la traque ?

Vous trouverez ci-dessous, pour votre parfaite information, un extrait d'une recommandation en matière de chasse ...

Suite à ma petite discussion avec Bernard, voici les règles de sécurité en matière de tir en battue :

Le chasseur est posté ventre au bois, en lisière de la parcelle parcourue par les rabatteurs. Il tire toujours derrière lui, lorsque le gibier a dépassé la ligne des postés.

Il ne commence à épauler que quand le gibier a dépassé un angle de 30° par rapport à ses voisins.

et une image en pj. Il est donc interdit de tirer à l'intérieur de l'enceinte traquée ... Dominique


droit à l'information sur la pierre de Lérouville (jean-Claude)

les deux pages ci-dessous, ont été envoyées par Jean-Claude, en réponse à l'envoi de document par jpy, voir ci-après ...


documents envoyés à Jean-Claude par jpy, sur le vocable pierre dite d'Euville  ...

d'où le commentaire, ci-dessous, posté par Jean-Claude.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    PAUL JC (jeudi, 13 février 2020 22:05)

    Jpy, petite précision, c'est de la pierre de Lérouville, il ne faut pas parler que d'Euville ...
    Autre : la plante inconnue est à mon avis, tout comme le perce neige à côté, un résidu d'ordures ... en effet nous étions sur un ancien dépôt ...
    Tu n'as pas pu mettre mes photos du portable ?
    Merci en tout cas pour ta rapidité.