marche n°663 - samedi 9 novembre 2019 - AMNEVILLE bois de Clouange


Nous nous sommes dérouillés les gambettes et passé au court-bouillon comme cela :

 

Peu de monde en ce matin frisquet. À 8 h30 nous sommes près du camping-car d’Alain. Avant de partir nous mangeons un pain au chocolat accompagné d’un café servi dans le coffre de la voiture d’Yves (dit Siphon). Au moment de chercher le point de départ du tracé d’après ma carte, je ne reconnais pas le paysage, et pour cause, mon tracé se situe à quelques km (ndlr : 5,733km exactement) au nord du lieu où nous sommes. Heureusement le Smartphone avec son application Viewranger était là. Nous ne partons donc pas tout à fait à l’aventure Nous commençons par suivre le parcours balisé de cercle rouge. Il nous mène près des Thermes Saint Eloi, puis nous entrons dans le Bois de Coulange. Ce parcours faisant moins de 6 Km, je le quitte pour aller vers "les Acacias", puis nous suivons la lisière sud-ouest du bois. Alain commence à avoir faim et nous faisons la pause ravitaillement à proximité du golf. Puis cap à l’est pour faire le tour du lac d’Amnéville, lac considéré comme un étang par notre ami jpy (ndlr : les étangs sont le résultat d'aménagements humains). Il ne nous reste plus qu’à retrouver nos voitures. Nous aurons un km de moins que prévu au compteur. Belle balade, cent pour cent en forêt avec quelques chemins boueux.

Après avoir retrouvé 6 non marcheurs (même s’ils ont peut-être voté Macron). Nous allons au restaurant pakistanais "Safina". Agréable repas indien. A 14h00 nous arrivons aux thermes, nous laisserons à l’extérieur deux Jean-Pierre qui ont peur de se jeter à l’eau. Nous les retrouverons deux heures plus tard, avant de rejoindre nos pénates.  JPierre     

 


quelques histoires rigolotes

Un patient va consulter un rhumatologue pour une douleur au genou gauche, et lui demande de réaliser une infiltration comme il y a quelques mois.

Le spécialiste ausculte le membre indiqué, mais l'informe que le délai entre deux infiltrations est au moins de 6 mois. Le patient insiste, le rhumatologue, très professionnel-lement regarde le dossier de ce patient impatient, et lui déclare qu'il peut réaliser l'injection !

En effet la précédente avait été faite, à l'autre genou, c'est à dire le DROIT !!!

Où donc se trouve la mémoire du positionnement du seuil de la douleur ?


Une dame bien sous tous rapport avait un oignon (et non pas un lorgnon), mais bien des problèmes d'orteils. Un jour il fallut en passer par la chirurgie orthopédique.

Moralité : elle fit appel à un casse-pied, et tout rentra dans l'ordre, car c'était ses oignons. 

  


Dans un club de marche, les adhérents marcheurs avaient l'habitude des frasques de la nature errantes des chemins. Tantôt ils n'existaient plus, parfois ils étaient remplacés par des haies, ou bien ils étaient labourés par un cultivateur bourré, de bonne intention du sillon (du jambon à cent sous la livre) ou bien la carte n'était pas à jour (comme de nuit d'ailleurs).

Alors le chef de la meute de marcheurs, se voyait vouer aux gémonies, pour cause d'hégémonie du guide.

Bref ! Tous les membres étaient habitués aux infidélités des sentiers, chemins, allées forestières et autres voies de cheminement, tout en accusant le premier de cordée de les fourvoyer dans du hors-piste en labours profonds ou en d'épais taillis.

Mais dernièrement, ils eurent à reconnaitre que le tracé ne s'écartait pas du droit chemin, et pour cause, le tracé était tracé sur une carte qui ne correspondait pas aux lieux de la marche.

Il faut bien reconnaitre, que notre guide suprême (de volaille) à "in petto" (avec la complicité de son téléphone), trouvé une solution, qui n'est pas sortie de son tracé, malgré les feuilles glissantes, le bain de pied de boue, sans fléchage ni balisage, a ramené, comme un bon pasteur, son troupeau au point de départ !!!

Halleluvicherat ! (traduction : "Louez Vicherat" !).    


Toutes ressemblances avec des personnes existantes, seraient fortuites, et n'engageraient à aucun moment le narrateur.    


photo présidentielles


foto de la marche par jpy


autres foto


au restaurant

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Michel (dimanche, 17 novembre 2019 16:13)

    Concernant la première histoire rigolote...... Toute ressemblance avec une personne existant ou ayant existé serait purement fortuite......

  • #2

    jpy (dimanche, 17 novembre 2019 16:42)

    en effet cher Michel, à part le genou en cause, maintenant je sais que le 1er était le Gauche (Babord) et le second le Droit (Tribord) ...
    À bientôt sur les chemins de Randon'aire.
    jpy