marche n°654 - mercredi 4 septembre 2019 - XIVRAY Haute Charrière

tracé prévu - tracé réel


ce plan est téléchargeable, faire un clic sur l'image


Nous nous sommes dérouillés les jambes comme cela :

 

premier rdv dans cette commune de l'Est meusien de (prononcez) "Seuvraye - Marvouzyin", nom d'un propriétaire "Sevérius". Situé en rive gauche du Rupt de Madt (affluent de la Moselle) : 516h 1851, 173h 1951 & 98h 2016. Nous empruntons les rues de ce village totalement reconstruit après 1920. Nous longeons ensuite la première ligne française de 1918, avant de pénétrer dans le no man's land au niveau de l'étang de la Grande Croix. Nous pénétrons dans le bois de la Haute Charrière, et sortons du chemin, pour aller voir la première ligne allemande, située en lisière. Les tranchées sont encore profondes et certains observatoire en béton sont encore "observables". Nous empruntons la "Tranchée de la Varine" (1). Les grandes lignes forestières sont pleines de pièges, trous et ornières les petites sont obstruées par des arbres abattus, lors de la dernière tempête. Je me trompe de ligne entre les parcelles 12/11, ce qui permet de voir un abri allemand, inconnu pour moi, à l'intérieur il y a encore 3 lits métalliques. Nous faisons la pause gourmande au PK 5,6 sur la "Tranchée des Trous St-Louis. 1 km plus loin, nous "admirons" un très bel observatoire allemand en parfaite conservation. Au PK7,2, nous sortons du bois et nous retrouvons "enfin" un chemin digne de ce nom au PK7,6. Nous passons au lieu-dit "Bi la Pucelle" (2), ou nous pouvons, au plus près, voir le monument américain de "Montsec". Nous passons successivement sur les ruisseaux de "Harvaux" et de "Ranaux" avant gravir la "dernière et vraie côte" entre les maïs.               jpy

 

RdV à 14h00, mercredi au Lion de Varninay, sur la route de St-Mihiel à Metz. 

 

(1)           Tranchée de la "Marine", car nous venons de passer à côté de l'étang (de la Grande Croix) : "il était un (étang) petit navire " ...

(2)          "Bi la Pucelle", il est vrai que deux marcheuses étaient en tête en ce lieu-dit, ce qui fit dire à un certain, que bi est présent dans bicyclette ...

- En réponse à une question sur le positionnement de ce village dans la Woëvre, je confirmai que cette "région" était bien celle-ci, comprise entre les côtes de Meuse à gauche et de Moselle à droite, et notre "fin finnois" d'ajouter : "et le sternum au milieu".

- Une indication donnée lors d'un groupir au lieu-dit "Cheney", que Jean Bouin, au 163RI, est mort dans cette vallée le 29/09/1914. Il était médaillé d'argent aux Jeux Olympiques de 1912 sur 5000m. nombre de stade porte le nom de cet athlète (de veau à la vinaigrette).

En réponse à Marie France, je narre une histoire : Avant 1914, le gouverneur de la place de Verdun, décide d'organiser des joutes sportives pour émuler les garnisons des forts. Chaque fort devait désigner un athlète qui devait être costumé. Le résultat de cette compétition couronna le représentant du fort de Vaux, qui exhibait, outre ces qualités sportives, une très belle coiffure agrémentée d'une fine aigrette.

Ce qui fait dire au gouverneur de Verdun, que le gagnant était : " l'athlète de Vaux à la fine aigrette".

Pour la petite histoire, Jean Bouin, né à Marseille en 1888, a eu comme instituteur Joseph Pagnol, le père de Marcel, celui de la "Gloire de mon père.

Le général Gallieni, lui avait donné la possibilité d'avoir un poste à l'arrière, qu'il refusa pour être versé dans une unité combattante. Il mort de plusieurs éclats d'obus "français".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Bouin

 


clichés de l'ami finnois


foto par jpy

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    JP le Finnois (mercredi, 04 septembre 2019 22:08)

    Belle journée avec un dénivelé de 46 m, soleil en plaine et ombre dans le bois, un peu d'histoire avec les commentaires de JPY dans les tranchées, il fait bon vivre avec Randon'Aire.
    JP le Finnois

  • #2

    jpy (jeudi, 05 septembre 2019 17:10)

    Voici le lien pour voir l'article sur Baladna, la ferme aux 20 000 vaches au Qatar https://www.lepoint.fr/monde/qatar-baladna-la-ferme-aux-20-000-vaches-05-06-2018-2224351_24.php
    Bonne lecture

  • #3

    Anita et Michel (mardi, 10 septembre 2019 15:19)

    Belle marche avec les commentaires passionnés et précis de J-PY sur notre passé historique !