marche n°646 - mercredi 19 juillet 2019 - BRILLON en BARROIS vers Ville & Lisle


Nous nous sommes dérouillés les gambettes comme cela :

 

Nous partons dans la fraîcheur matinale, cap à l’ouest vers VILLE-SUR-SAULX. Arrivés dans le village, je propose de rallonger légèrement le parcours pour traverser ce dernier par la Grand’rue. Belles façades en pierre locale (carrières abandonnées en 1920), parfois agrémentées sculptures ou de statues comme celle de Saint-Nicolas. Arès être passés près de l’église (fermée), nous arrivons devant le château (château renaissance construit vers 1555 par Gilles de Trèves). Les communs et le portail nous en cachent la vue à l’exception de la toiture. Dommage car il est bien restauré. A la sortie du village, nous tournons à gauche, passage devant l’ancienne usine (à l’origine, une papeterie fermée en 1972, puis une entreprise de mécanique de précision), traversée de la Saulx puis nous empruntons le tracé du "Tacot". C’est une ancienne ligne stratégique à voie métrique reliant SAINT-DIZIER à REVIGNY. Elle a été mise en service le 15 mars 1885 et fermée de 18 février 1976. À LISLE-EN-RIGAULT nous allongeons encore notre itinéraire pour passer devant la mairie et remonter la rue du Maréchal Oudinot jusqu’à l’église Saint-Hilaire (fermée elle aussi). Nous allons ensuite dans la cour du Logis Seigneurial. Construit au XIIème, il ne reste plus de cette époque que son fossé et sa porte voutée.

Nous quittons le bas du village par une série d’escalier, enfin un petit effort ! Nous continuons la montée en pente douce jusqu’a la Petite Suisse où nous reprenons des forces. Il reste 4km sur le plateau, beau chemin longeant forêts et cultures. Il est 11 h.20, nous arrivons près de nos voitures. Belle rando mêlant patrimoine et paysages. Jean-Pierre

 

A mercredi prochain pour une marche le matin à MARBOTTE (départ à 8 h.30).

 

* La Compagnie des chemins de fer d'intérêt local de la Meuse met en service en 1884, une des premières lignes à voie métrique de France. Elle relie Haironville à Triaucourt via Revigny sur Ornain (62 km). Elle est établie sur la moitié de sa longueur sur les accotements des routes existantes.

En 1882, la ligne d'intérêt général à voie normale Saint Dizier à Vouziers de la compagnie de l'Est, est mise en service. Entre Revigny-sur-Ornain et Robert-Espagne, elle est construite sur un tracé parallèle. La Compagnie des chemins de fer d'intérêt local de la Meuse, subit de plein fouet cette concurrence. Sa ligne est alors mise sous séquestre en juillet 1886 et la concession est rétrocédée à Monsieur Charles Varinot à la date du 18 avril 1888.

Charles Varinot obtient la concession des lignes suivantes mises en service en 1887 & 1888 :

Bar le Duc à Vaubécourt ; Rembercourt aux Pots à Clermont en Argonne ; Beauzée sur Aire à Verdun. Sa longueur est de 36 kilomètres. Rembercourt aux Pots, (La Vaux-Marie) et Pierrefitte sur Aire fait l'objet d'une concession en 1908. Cette ligne avait fait l'objet de l'opposition de l'armée, à cause du risque d'utilisation par l'ennemi en cas d'invasion.

En 1923, le Meusien a été racheté par le département et rétrocédé à la Société générale des chemins de fer économiques (S.E.), qui exploita le réseau jusqu'à sa fermeture en 1936. 

Au cours de sa brève histoire, le Meusien a reçu divers surnoms : la Meusienne, le Tortillard, le Tacot, le Varinot, le P'tit Varinot

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Chemins_de_fer_d%C3%A9partementaux_de_la_Meuse 

 


Martine


notre Finnois


dominique


jean-pierre


jpy

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    JP le Finnois (lundi, 29 juillet 2019 23:34)

    Partis à la fraiche, revenu avant la grosse chaleur, dénivelé parfait pour moi, pas d'erreur de parcourt ( ! ), pas de tique, bonne ambiance, bref, encore une bonne randonnée dont voici quelques photos.

    A bientôt, JP le Finnois