marche n°637 - vendredi 21 juin 2019 - COMMERCY Fête de la Musique


Nous nous sommes dérouillés les jambes comme cela :

 

Au départ de la piscine à 14 h 30 pour une fois, nous montons un peu par le lotissement pour rejoindre la forêt communale en haut du chemin de Bussy. Nous entrons en forêt pour ne plus la quitter avant le dernier kilomètre. Nous y suivons un petit sentier ombragé et bucolique.

Nous entrons dans la réserve biologique du bois rébus (FR2300124), créée en 1993 principalement pour protéger une petite plante ligneuse : le Daphné cneorum, présent en deux endroits seulement en Lorraine, dans le camp de Bitche et en forêt communale de Commercy (même genre botanique que le bois joli). Cette plante supporte très mal la concurrence et a pu subsister ici car l’endroit était pâturé par les moutons (et par les chars au camp de Bitche).

Contrairement à la plupart des réserves actuelles qui sont dites intégrales donc toute action humaine y étant interdite à part la chasse, celle-ci est dite dirigée car la gestion forestière y est poursuivie mais de manière extensive. Le daphné, protégé au niveau régional, est ici en voie de disparition, il faudrait sans doute rétablir le pâturage pour enrayer cette régression ...

Un peu avant le km 5 le sentier disparaît et nous modifions légèrement le parcours en passant par un chemin qui ondule : une petite montée une petite descente etc. Nous goûtons sur un banc improvisé (le plus surprenant c’est qu’il supporte notre poids, unitairement faible mais conjugué composé (sic).

Nous rejoignons le chemin de Bussy, traversons la route de Commercy à Chonville et descendons jusqu’à la Fontaine Royale en faisant un peu de hors-piste pour traverser le ru.

Au XVIIIe siècle, le massif forestier (forêts domaniale et communale) forme le noyau des "Plaisirs de Commercy", domaine de chasse de Vaudémont puis de son cousin le Duc Léopold Ier avant que, pour Stanislas, l’ensemble soit réorganisé et rebaptisé "Plaisirs Royaux de Commercy". Créée par le Cardinal de Retz, qui a laissé son nom à la tranchée du Cardinal, la Fontaine Royale sert d’abord de point d’eau pour les animaux. Pour Stanislas, elle a aussi un autre rôle. C’est dans ce lieu, transformé par Emmanuel Héré, que le roi de Pologne (et duc de Lorraine) accueille ses hôtes lorsqu’ils viennent à Commercy. Accueillis en fanfare aux frais de la ville, ils rejoignent ensuite le château en empruntant l’Allée des Tilleuls.

Nous suivons un petit sentier "serpenteur" et arrivés sur la tranchée dudit Cardinal, tournons à droite pour parcourir l’arboretum. Un arboretum est une collection d’arbres de diverses origines, souvent rapportés sous forme de graines de pays plus ou moins lointains. Ils ont aujourd’hui une grande importance pour les gestionnaires forestiers car peuvent receler les futurs arbres de nos forêts soumises au changement climatique. 

L’un d’entre nous que je ne citerai pas par camaraderie s’étant aventuré sur le parcours botanique, nous le suivons et allongeons le circuit d’un demi-kilomètre.

Nous finissons la promenade par l’allée des Tilleuls qui nous ramène à la piscine avant de nous conduire par l’avenue Stanislas sa continuité et l’avenue Carcano, du nom d’une marquise du siècle dernier, chez Marie France.

Nous serons alors 8 – 1 + 5 = 12 à partager notre repas. Florence nous rejoindra plus tard pour nous regarder ripailler. Elle n’était pas au régime mais Fabien tenait un stand sur la place Dom Calmet voisine.              Dominique    


photo et légendes de Dominique


photographies présidentielles


foto de jpy

Écrire commentaire

Commentaires: 0