marche n°635 - samedi 8 juin 2019 - EUVILLE Carrières


Nous nous sommes dérouillés les jambes

et les méninges comme cela :

 

Pour la deuxième fois, René Maillard accompagne notre club sur le site des carrières d’EUVILLE. Le matin, nous partons pour une marche de 10km qui nous mène, depuis la Villasatel, vers la chapelle de Gévaux, où nous faisons la pause ravitaillement. Pour y arriver, nous avons fait un long détour par la Vallée de Gévaux. Peu après être reparti, les deux "bip-bip" se font remarquer en quittant le groupe et en écoutant pas les consignes de notre guide. Ils nous retrouveront avant d’arriver à la Croix Nivelet. Avant de rejoindre nos voitures, René nous fait descendre dans la carrière et nous explique les différentes phases d’exploitation de la pierre. Nous allons ensuite nous installer devant la baraque de chasse pour un pique-nique au soleil.


matinée selon jp le finnois


matinée selon dominique


matinée selon jp le président


et enfin par jpy




A 14h00 nous repartons sur le site des anciennes carrières Civet-Pommier où nous découvrons de nombreuses orchidées et autres fleurs. Nous avons la chance de découvrir des passages hors chemin grâce à René qui connait le site comme sa poche. Encore une journée réussie mêlant le culturel à la marche. Un grand merci à notre guide.  JPierre

 

Le site des Carrières d'Euville est unique en Lorraine tant par la dimension de ses carrières que par leur histoire. Situé entre la vallée et les côtes de Meuse, c'est aujourd'hui un lieu privilégié pour découvrir la géologie, les métiers de la pierre et la vie des carriers du début du 19ème au 20ème siècle. L'Office de Tourisme du Pays de Commercy vous propose de découvrir une histoire enfouie après les guerres mais qui pourtant a connu un essor considérable faisant même d'Euville la commune la plus riche de France ! 

La pierre de taille a toujours été considérée comme un matériau noble. Son emploi témoigne de la volonté des constructeurs de défier le temps et les hommes. C'est aussi l'expression d'une hiérarchisation de la société.

Il y a 158 millions d'années, dérive des continents oblige, la Meuse se trouve au niveau du tropique du Cancer immergée à quelques dizaines de mètres sous la mer. De cette période baptisée "Jurassique" par les géologues, nous avons hérité des calcaires à entroques formés par l'accumulation des débris de crinoïdes, des animaux appelés aussi Lys de mer, qui peuplaient ces fonds marins. Ces calcaires à entroque sont d'une qualité exceptionnelle pour le bâtiment : non gélifs et très résistants.

A la fin du XIXème siècle, ils sont exploités dans une vingtaine de carrières du Pays de Commercy. Les plus célèbres sont à Euville et Lérouville où travaillent près de 1.500 personnes, utilisant les machines les plus performantes. La pierre est alors exportée dans toute l'Europe. A Paris, elle est employée dans la plupart des monuments édifiés depuis Napoléon III (Louvre, Grand et Petit Palais, Opéra, Gare de l'Est, pont Alexandre III…). Aujourd'hui, elle n'est plus exploitée qu'à Euville par la société Rocamat.     


un après-midi par jp le finnois


le même après pique-nique par dominique


itou par notre président


et enfin par jpy



et puis qqs fleurs par "notre" Dominique, avec en cerise, un azuré comme "noeud papillon bleu" ...


sous l'objectif présidentiel


et pour finaliser ce bouquet, la touche de jpy

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Dom (mardi, 11 juin 2019 11:21)

    Pour faire suite à une discussion avec Jpy la Belladone est un poison très efficace. Toute la plante mais surtout les baies que peuvent manger les enfants les confondant avec la myrtille est fortement toxique.
    Les composés actifs sont des alcaloïdes atropiniques (le nom latin de la Belladone est Atropa belladonna.)
    Dans le temps les femmes italiennes s'en mettaient dans les yeux pour les rendre "yeux de biche" ... La Belladone est donc un beau poison!!
    A dose non mortelle, elle produit des hallucinations donc était utilisée dans ce but par les sorciers.

  • #2

    Dom (mardi, 11 juin 2019 17:19)

    Pour parfaire les connaissances, l'Azuré bleu céleste n'est pas une fleur mais un papillon au fort dimorphisme sexuel : le mâle est bleu, la femelle est plutôt caca d'oie*.

    Nom latin : Lysandra bellargus

    * chez l'homme c'est l'inverse...

  • #3

    Dom (mardi, 11 juin 2019 21:39)

    Je suis en veine de confidences aujourd'hui. Le miroir de Vénus est une plante mellifère en voie de disparition. Les plantes mellifères se trouvent dans les cultures et se sont adaptées à leur mode de gestion (pas trop chimique quand même!). Coquelicot, bleuet, compagnon blanc sont aussi des plantes mellifères. Quand une culture recèle des coquelicots en nombre, par exemple, c'est qu'elle est traitée de manière raisonnée... 15 à 20% des espèces mellifères sont en forte régression!

  • #4

    JP le Finnois (mercredi, 12 juin 2019 21:38)

    Nous avons apprécié les excellents commentaires de notre guide René Maillard qui connait les carrières d'EUVILLE comme sa poche.
    Le confort était là aussi pour le pique-nique de midi. La variété de la flore vaut également le déplacement.
    Bonne météo, bonne ambiance, bonne journée.